L’équipe Armin Strom enclenche la vitesse “turbo” et se propulse à la 2e place de la Copa Del Rey Mapfre

Etre leader du peloton de tête dès le départ et trouver un mode « turbo » sur les foils : l’équipe ARMIN STROM a montré qu’elle était déterminée à se placer sur la plus haute marche du podium à chaque instant de la 35e Copa del Rey MAPFRE courue cette semaine à Palma de Majorque. Ce départ en force combiné avec un dernier jour mitigé fut finalement couronné de succès, l’équipe ARMIN STROM s’assurant une 2e place lors de la Coupe, un résultat qui lui permet de se hisser 3e au classement général du circuit GC32 Racing Tour 2016.

ARMIN STROM SAILING TEAM

Pas facile de se maintenir dans le peloton de tête lors de cette semaine d’observation de Palma de Majorque. Des vents forts et une mer agitée ont réservé des conditions particulièrement éprouvantes aux 10 bateaux de la flotte. Seuls deux jours de courses complets ont pu être courus.

De son côté, le comité de course s’est donné beaucoup de mal pour arriver à inscrire six manches le 4e et dernier jour, alors que le 2e avait été raccourci, l’état de la mer étant trop dangereux, et qu’un fort coup de vent, avec des rafales jusqu’à 30 nœuds sur la zone de course, empêcha tout départ le 3e jour.

Malgré sa légère baisse de régime et ses concessions aux Français de NORAUTO le dernier jour, l’équipe ARMIN STROM s’est battue farouchement pour rester dans le coup, tenant ainsi à distance le TEAM TILT qui prend rapidement de l’assurance. Au classement final, un seul point sépare le 2e du 3e.

ARMIN STROM SAILING TEAM« Pour résumer notre dernier jour, nous sommes vraiment bien partis, mais nous avons fait une mauvaise place au milieu. Finalement, nous nous en tirons pas si mal et nous sommes plutôt satisfaits du résultat final. Avec un nouvel équipage qui naviguait ensemble pour la première fois, de surcroît face à d’autres équipes très fortes, nous sommes très fiers d’avoir arraché la 2e place », a expliqué le barreur néo-zélandais Phil Robertson, remplaçant dans l’équipe du barreur attitré Flavio Marazzi et récent vainqueur des finales du circuit mondial de Match Racing.

Les conditions inhabituelles rencontrées cette année à Palma, provoquant des vagues courtes et dures, ont été le principal défi pour les équipages. Phil admet qu’il était particulièrement difficile de trouver le bon compromis de barre dans toutes la gamme des conditions, y compris dans la brise de mer de l’après-midi.

ARMIN STROM SAILING TEAM« Nous avons certainement trouvé une sorte de mode “turbo” dans la gestion des foils. Parfois, ça jouait contre nous, comme lorsque nous avons perdu la sustentation entre deux vagues. Mais d’autres fois, ça nous a vraiment boostés. Le plus dur était de maintenir la stabilité dans une mer forte. Pour y parvenir, il a fallu toutes les compétences et le travail de l’équipage, un effort physique énorme, et une bonne négociation des vagues lorsque nous naviguions à haute vitesse. Il se passe tellement de choses, et si vite, qu’il faut vraiment rester au top en permanence », explique Phil.

Barreur de GC32 pour la première fois, Phil a reconnu que cette semaine de développement a été intense pour lui comme pour l’équipage: « Les quelques jours d’entraînement que nous avons effectués avant la Coupe nous ont vraiment beaucoup aidés. Maintenir le GC32 en vol est à notre portée, car les bateaux sont aujourd’hui très bien réglés. Le vrai challenge, c’est, lorsqu’on atteint des vitesses très élevées, de garder les réglages et les effets qu’ils produisent lorsqu’on est en vol. »

Régleuse de grand-voile et seule femme du circuit GC32, Sharon Ferris-Choat, également Néo-Zélandaise, a reconnu le mérite du comité de course pour ses décisions tout au long de la Coupe. En particulier le 3e jour, lorsque le vent soufflait en rafales sur toute la zone de course : « Alors que nous perdions du temps sur l’eau, nous n’aurions pas pu dominer de telles conditions. Nous étions à égalité, il y avait donc plus à perdre qu’à gagner, pour nous. »

Très satisfaite de cette 2e place au classement général, Sharon est pleinement consciente qu’il y a encore beaucoup à apprendre et à développer en vue des prochaines courses: « Ce résultat est fantastique pour nous et prouve que nous pouvons nous placer dans les trois premiers. C’est un progrès qui nous met en confiance et nous stimule, après tout le travail que nous avons effectué pour nous améliorer, tout le temps que nous avons passé avant et après les courses pour préparer le bateau. Nous y consacrons de longues journées de travail, et nous voyons que ça en vaut la peine. Nous n’avons pas l’intention de nous arrêter en si bon chemin, au contraire, nous allons continuer pour arriver au niveau supérieur. »

La prochaine confrontation se déroulera sur la côte andalouse. La Coupe GC32 Sotogrande sera un nouveau défi dans le cadre de ce circuit GC32 toujours plus populaire.

Prizegiving Ceremony. ARMIN STROM SAILING TEAMLe skipper Flavio Marazzi sera de retour à bord pour cette épreuve qui se déroulera du 22 au 25 septembre. Flavio est bien sûr très satisfait du résultat obtenu à Palma, qui les place en bonne position pour la seconde partie du circuit : « Je suis vraiment très content de la façon dont l’équipe a navigué cette semaine. Ils ont montré que l’objectif d’être dans les trois premiers est réaliste. Nous avons aussi prouvé la force et la capacité d’adaptation  de l’équipe ARMIN STROM. Nous allons rassembler tous les enseignements retirés jusque-là, nous en garderons le meilleur et maintiendrons notre détermination lors de la rencontre Sotogrande. »

 

La Coupe Sotogrande sera la 4e rencontre du circuit GC32 Racing Tour 2016.

Résultats finaux – 35e Copa del Rey MAPFRE

Pos Team R1 R2 R3 R4 R5 R6 R7 R8 R9 R10 R11 R12 Tot
1 NORAUTO 5 2 5 1 1 3 7 2 1 1 2 3 33
2 ARMIN STROM Sailing Team 1 3 3 2 4 4 2 3 6 2 3 7 40
3 Team Tilt 6 1 2 10 DSQ/11 1 1 1 2 4 1 1 41
4 Malizia – Yacht Club de Monaco 3 7 7 3 2 2 8 5 5 3 4 4 53
5 Argo 4 8 1 4 6 5 3 9 4 5 6 2 57
6 Mamma Aiuto! 2 4 8 8 8 9 4 6 3 9 5 RET/13 79
7 Realteam 9 6 6 5 3 8 5 7 8 6 7 10 80
8 Team ENGIE 7 5 10 9 9 7 6 10 7 10 8 6 94
9 Gunvor Sailing 10 10 4 7 5 10 9 4 9 7 10 9 94
10 Orange Racing 8 9 9 6 7 6 10 8 10 8 9 5 95

Classement général après trois rencontres du circuit GC32 Racing Tour 2016

Pos Team Riva Cup Malcesine Cup Copa del Rey MAPFRE Total
1 NORAUTO 1 2 1 4
2 Team Tilt 2 1 3 6
3 ARMIN STROM Sailing Team 3 6 2 11
4 Argo 7 4 5 16
5 Gunvor Sailing 4 3 9 16
6 Malizia – Yacht Club de Monaco 8 5 4 17
7 Team ENGIE 5 8 8 21
8 Mamma Aiuto! 10 7 6 23
9 Realteam 10 9 7 26
10 Spindrift racing 6 11 11 28
11 Orange Racing 9 10 10 29

L’équipe ARMIN STROM remercie ses sponsors ARMIN STROM, Marinepool, Forward

Sailing, ProTect Tapes et Kaenon pour leur soutien.

Programme du circuit GC32 Racing Tour GC32 2016:

26 – 29 mai: GC32 Riva Cup, Riva del Garda, Italie
7 – 10 juillet: GC32 Malcesine Cup at The Foiling Week, Malcesine, Italie
3 – 6 août: 35 Copa del Rey MAPFRE, Palma de Majorque, Espagne
22 – 25 septembre: GC32 Sotogrande Cup, Sotogrande, Espagne
13 – 16 octobre: Marseille One Design, Marseille, France

A propos du GC32 :

Le catamaran à foils GC32 est une série strictement monotype, ce qui signifie que tous les bateaux de la flotte sont identiques. Il pèse 950 Kg et est en mesure d’atteindre des vitesses allant jusqu’à 40 nœuds. Grâce à leur construction moderne de haute technologie, les foils du bateau produisent une poussée verticale suffisante pour permettre au bateau de « voler » au-dessus de l’eau. L’équipage du GC32 se compose de 5 équipiers (poids maximum 437.5 Kg) et d’un invité.

Longueur hors tout :                9.75 m (32 pieds)
Largeur :                                     6 m
Hauteur du mât :                      16.5 m
Surface de grand-voile :         60 m2
Foc :                                            12 m2
Gennaker :                                90 m2